Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 01:45

L'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République française par 53 % des suffrages marque un tournant dans l'histoire de la Ve République. Il se voulait le candidat de la « rupture » et il le fut belle et bien, annonçant son divorce quelques jours après son entrée à l'Élysée. D'ailleurs, il est aussi instructif de noter que son mariage avec la chanteuse Carla Bruni n'est pas très catholique ni très légal. De toute les façons, rompre avec le passé est une habitude chez Nicolas Sarkozy. En trois ans de mandat, il a réussi le fol exploit de jeter à la poubelle presque cent-cinquante ans de progrès social. C'est donc un bilan plus qu'honorable que le cher ex-ministre de l'intérieur va présenter en 2012 aux Françaises et aux Français. La sur-médiatisation de la star Sarko le Petit en 2007 s'accompagne d'une grève des transports que les syndicats ont qualifiés d'historique. Comme quoi, le populiste va entrer dans la Grande Histoire par une porte détournée, celle des plus belles régressions que le pays, sous une république, aura connue. C'est un beau bilan, mais, en sportif, il doit cogiter, en faisant son footing, la façon d'améliorer son record. Ses efforts sont tellement énorme qu'il en fait même des malaises. Ah, il est surmené cet homme là. Attention... D'ailleurs, je me demande s'il ne va pas encore innover en refusant de faire ses vœux aux Français pour l'année 2011 parce qu'il n'a pas grand chose de positif à dire. « Mes chers compatriotes, je vous présente mes vœux pour cette nouvelle année 2011. Je vous ai apporté le bonheur, vous m'avez compris et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. »

 

OUI, SAUF QUE...

 

Depuis le mois de mai 2010, ce sont plusieurs millions de citoyens qui ont défilés dans la rue, fait grève, et manifester contre une Réforme des retraites des plus régressive qui soit en la matière. La « pire » d'Europe ! Sarko et ses sbires nous ont martelés le crâne en nous répétant qu'il se ralliaient à la tendance européenne. Ah, oui ? Excès de zèle les guignols. Petites marionnettes aux mains des chefs d'entreprise, il est évident que le monde tourne mieux depuis trois ans. En Irlande, en Angleterre, en Italie, en Espagne ou encore au Portugal les gens ont manifestés leur ras-le-bol du capitalisme, de ces vols organisés de ces grands fonctionnaires planqués dans des bureaux quelque par aux États-Unis à l'abri dans leurs immeubles sur-protégés. Sarkozy, Cameron, Merckel, Zapateros, Berlusconi et autres, sont tous les mêmes... Le mouvement est européen, tachons de ne pas l'oublier. La presse régresse en France autant que le reste de la démocratie, mais les citoyens commencent un peu tard à comprendre comment fonctionnent les pourritures qui nous gouverne. Les 14% de citoyens qui ont voté pour les écologistes lors des dernières élections européennes prouvent, et même démontrent par certains côtés qu'il est possible de faire prendre conscience aux gens de la gravité de la situation.

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 16:02

     La loi Hoppsi 2 permet, via l'article 4, d'empêcher l'accès d'un site à caractère pédophile à quelqu'un sur simple décret ministériel. Il n'y a donc pas de juge et pas de justice ! La belle affaire... elle est belle notre démocratie française. Toujours est-il que la discussion sur cet article, commencé le 16 décembre, s'est ouverte devant seulement 15 députés (sur 577). Tout les amendements proposés ont été rejetés par la Commission et par le gouvernement. Évidemment ! Ce n'est pas là non plus inhabituel puisque la droite a pris l'habitude de brader le travail des élus de la nation. Eux, ces messieurs les ministres, n'ont aucune légitimité "populaire".

 

     Donc, revenons à nos moutons, il n'y a point de juge, de CNIL (Commission nationale de l'informatique ou des libertés) ou de droit de regard du Parlement (députés et sénateurs)... Bref, un scandale de plus et Hortefeux s'enfonce un peu plus dans la mégalomanie de la toute puissance, prenant le pouvoir comme un jeu et la démocratie comme un mot dont il  ne comprend que trop bien le sens : le pouvoir du peuple. L'instrumentalisation, c'est-à-dire le pouvoir par le peuple, se servir de lui, ce n'est pas cela la démocratie. Les apparences sont trompeuse monsieur Hortefeux... Quand les apparences concernent la démocratie et la liberté des individus (pas de visiter des sites pédo-pornographique bien entendu) voilà de quoi inquiéter.

 

     En effet, monsieur Hortefeux, les pédophiles qui fréquentent ce genre de site vont encore davantage se terrer dans les profondeurs du web - qu'ils connaissent parfaitement bien - en créant des sites miroirs ou en changeant d'hébergeur régulièrement, bref, en contournant la législation et les "pièges" sans grands risques... Les problèmes et les faiblesses de notre régime apparaissent au grand jour. Toutefois, un contentement minime, certains députés UMP, dont Lionel Tardy, ont dénoncés l'innéficacité de la loi. °~°

 

     L'inverse de l'effet recherché va arriver... Pas l'effet recherché en définitive, c'est-à-dire la possibilité de filtré et de crypter Internet afin d'interdire des sites comme WikiLeaks au final... Cet article 4 est d'ailleurs contraire à l'article 11 de la Constitution.

 

Bref, un dialogue de sourd pour le site Owni. Il n'y a pas de clivage gauche-droite pour dénoncer les attaques contre la liberté de la presse et celle des individus en générale... C'est le seul point rassurant... Il y a aura un recours devant le Conseil constitutionnel déposé par les socialistes... 

 

Contre un telle loi, certains Internautes se mobilisent... L'objectif est d'obtenir la présence d'un juge d'instruction pour bloquer les sites incriminés... Ce n'est - hélàs ! - pas gagné.     

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 21:41

     Éric Fottorino, directeur du journal Le Monde depuis mars 2007, vient d'être démis de ses fonctions. Depuis le mois de décembre de la même année, il est en conflit avec la Société des rédadeucteurs du Monde. Il décide de démissionner puis revient sur sa décision quinze jours plus tard, en janvier 2008. Il est même élu dans la foulée président du directoire du groupe La Vie-Le Monde. Tout cela intervient, en 2008, dans un contexte intérieur tendu. En effet, le président du conseil de surveillance est alors le controversé Alain Minc, ami de ce cher Nicolas Sarkozy. Quel malheur pour la liberté d'expression qu'un homme condamné par un tribunal pour plagiat soit lié à un journal catalogué centre-gauche et devant être aussi théoriquement indépendant. Aujourd'hui 15 décembre 2010, c'est le nouveau président de ce conseil de surveillance, Louis Schweitzer, pur produit de notre monde capitaliste, qui a décidé de démettre Éric Fottorino de ses fonctions. Cet ancien président du groupe Renault a aussi été, jusqu'en mars de cette année, président de la Halde (eh oui, le sarkozysme permet aux amis du pouvoir d'être président "d'autorité administrative indépendante" car ainsi va la démocratie en notre pays). Comment voulez-vous dénoncer une injustice alors que l'ancienne présidente vient d'entrer au gouvernement, remplacée dans ses fonctions par Éric Molinié ? Cela ne vous surprendra certainement pas chers amis bloggeurs de constater que la liberté est l'égal d'un jeu de loterie... On jeu au Monopoly avec tout et n'importe quoi... Il est des jours comme celui où l'on a un peu honte d'être citoyen de ce pays...

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 22:04

Voici la composition du nouveau gouvernement :

 

• Premier ministre : François Fillon.

 

22 ministres

 

• Ministre de la Défense et des Anciens combattants : Alain Juppé succède à Hervé Morin.

 

• Ministre des Affaires étrangères et européennes : Michèle Alliot-Marie succède à Bernard Kouchner.

 

• Ministre de l'Economie, des finances et de l'industrie : Christine Lagarde est maintenue.

 

• Ministre de l'Ecologie, du Développement durable, du Transport et du Logement : Nathalie Kosciusko-Morizet succède à Jean-Louis Borloo.

 

• Ministre du Budget, des comptes publics et de la fonction publique : François Baroin est maintenu. Il devient également porte-parole du gouvernement

 

• Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé : Xavier Bertrand. Il succède à Eric Woerth.

 

• Ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l'Immigration : Brice Hortefeux conserve ses fonctions.

 

• Ministre en charge des collectivités territoriales : Philippe Richert (UMP), qui travaillera auprès de Brice Hortefeux.

 

• Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés : Michel Mercier (centriste) succède à Michèle Alliot-Marie.

 

• Ministre auprès de la ministre d'Etat, ministre des affaires étrangères et européennes, chargé des Affaires européennes : Laurent Wauquiez.

 

• Ministre en charge de l'Industrie, de l'Energie et de l'Economie numérique : Eric Besson succède à Christian Estrosi.

 

• Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche : Valérie Pécresse est maintenue.

 

• Ministre de l'Education Nationale, de la Jeunesse et de la vie associative: Luc Chatel.

 

• Ministre des Sports : Chantal Jouanno

 

• Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale : Roselyne Bachelot.

 

• Ministre de la Culture et de la Communication : Frédéric Mitterand est maintenu.

 

• Ministre en charge de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle : Nadine Morano.

 

• Ministre de l'Agriculture, de la Ruralité et de l'Aménagement du territoire : Bruno Lemaire est maintenu à son poste.

 

• Ministre de la Ville : Maurice Leroy (député Nouveau centre et actuel vice-président de l'Assemblée Nationale)

 

• Ministre auprès du premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement : Patrick Ollier, député UMP des Hauts-de-Seine et compagnon dans la vie de Michèle Alliot-Marie. Il remplace à ce poste Henri de Raincourt.

 

• Ministre de la Coopération : Henri de Raincourt.

 

• Ministre auprès du ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer et des collectivités territoriales : Marie-Luce Penchard.

 

8 secrétaires d'Etat :

 

• Secrétaire d'Etat auprès du Ministère du Travail, chargée de la Santé : Norra Berra.

 

• Secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique : George Tron.

 

• Secrétaire d'Etat en charge du Commerce extérieur : Pierre Lellouche, qui travaillera auprès de Christine Lagarde.

 

• Secrétaire d'Etat auprès de l'Ecologie, en charge des Transports : Thierry Mariani.

 

• Secrétaire d'Etat auprès de l'Education nationale, chargée de la jeunesse et de la vie associative : Jeanette Bougrab.

 

• Secrétaire d'état à la cohésion sociale : Marie-Anne Montchamp, porte-parole et fondatrice du mouvement qui a conduit à République solidaire, le parti de Dominique de Villepin.

 

• Secrétaire d'état chargé du commerce, de l'Artisanat, des PME, du Tourisme, des services, des Professions libérales et de la Consommation : Frédéric Lefebvre.

 

• Secrétaire d'Etat en charge du logement auprès de la ministre : Benoist Apparu

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 22:51

Dans cet article, je vais inscrire les éventuels bruits de cour concernant le remaniement ministériel de demain.

 


 

Depuis ce soir 19 heure 40, nous n'avons plus de Premier ministre puisqu'il a démissionné. Il n'y a pas de commentaire à faire, si ce n'est que la présidente de la Halde pourrait intégrée le nouveau gouvernement, ce que je trouve regrettable, mais bon... Fillon, toutefois, devrait réintégrer son poste demain selon certaine voies venant de l'Elysée...

 

Et voilà, Fillon vient d'être reconduit à son poste ce matin de dimanche... La messe politique de ce week-end pourrait nous donner envie de vomir, mais restons soft... Devinez ce qu'il a annoncé le gentil petit ministre... Ses priorités : l'emploi et la croissance... Faut-il rire, pleurer ou gerber ?

 

Je suis désolé d'être si vulgaire, mais que voulez-vous.... Ce discours de la campagne de 2007 va t-il tromper les français ? Certainement, puisqu'ils vont être rassurer... Après une crise économique, 9,3% de chômage et un conflit social de trois mois, je trouves que c'est un peu mal venue ce genre de discours...

 

Seulement voilà, cela fait des mois (au moins depuis Juin) que l'on annonce un remaniement. Ayrault s'empresse de critiquer l'attitude de Sarkozy.... En effet, après avoir monopoliser la scène médiatique avec son "changement de cap" il nous annonce la continuité... Elle est belle la rupture annoncé à ses électeurs en 2007... Tout l'art est de rompre dans la continuité... Là il est fort le Sarkophage (toute référence à un journal d'extrême gauche serait bien sur mal venue)...

 

Hortefeux perdrait le ministère de l'Intérieur... Ouf ! Pour qui ? Fillon souhaitait Coppé, mais cela ne se fera pas semble t-il... Peut-être que le pressenti au poste n'a pas envie de se mouiller dans des affaires publique avant une éventuelle candidature à la présidentielle de 2017. La faculté de se projeter est prodigieuse chez nos opportunistes d'hommes politiques de paille...

 

Selon la Tribune de Genève, le retour de Fillon était déjà prévu depuis hier soir... Ce que la presse française se tient bien d'annoncer... Le suspens, toujours le suspens... La volonté de tout contrôler par Sarkozy selon le journal Suisse... D'ailleurs, le 3 novembre, lors de son discours virulent, que l'on nous a annoncé dans la presse comme "osé", n'était qu'une commande présidentiel afin de la faire boucler à Borloo sans le faire officiellement...

 

Tout l'art de la finesse de Sarkozy... On annonce la rupture, on donne du spectable et du peu conventionnel aux électeurs (comme Fillon est populaire, mieux vaut qu'il se montre allant un peu contre la tendance présidentiel, ça fait mieux... ah, oui, il l'a mérité son maintien). Une pointe de gaullisme encore là dedant, moins la finesse et la manière... Il était plus subtil le père De Gaulle...

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 21:41

Mercredi 3 novembre 2010

 

L'humour est partout en ces jours d'automne pluvioteux... Des colis piégés destinés à notre cher ami et allié Berlusconi, ainsi qu'à notre bien aimé Sarkozy (notez l'ironisme du propos) ont été - malheureusement - intercepté à temps... De plus, après deux mois de manifestations dans le pays, après quinze jour de mouvement étudiant, l'Assemblée Générale qui se tenait à l'Université du Havre a voté le blocage a 52 % des voix (67 contre 64). Bref, 67 étudiants sur  les 7000 qu'elle comporte. Je ne dirais que cela me déplaît - dans l'idée - mais il ne fallait surtout pas que cela tombe ce jeudi 4 novembre. 

 

D'ailleurs, c'est un fait certain, les syndicalistes étudiants ne savent pas ce qu'est le vote à bulletin secret, ni ce qu'est la démocratie... Leurs méthodes sont celles d'un tribunal populiste comme il y en a eu dans beaucoup de dictatures... Ouh ! vous allez pensez que je suis en fait un gros fascho qui cachait bien ses idées... Non, non, non... Je suis juste soucieux d'un peu de démocratie, histoire de ne pas avoir que des pro-blocage aux AG... Je n'étais pas à celle de ce jour car j'ai du travail a rattrapé... Il est vrai que j'en ai un peu marre de devoir louper des cours.... Contrôle reporté, cours de rattrapage rattrapé (vous voyiez ou nous en sommes déjà)

 

Je cautionne les manifs, à la limite la grève générale... je ne m'oppose pas au blocage, mais je ne suis pas non plus pour... Si je devais voter, je voterais "blanc ou nul"... Donc, jusqu'à ce vendredi, à midi, l'université du Havre (faculté des Affaires Internationales et des Lettres et Sciences Humaines) sera officiellement bloquée par les étudiants... Je retiens peu mes nerfs et j'en ai conçu un certain, disons, agacement... Je ne sais pas vraiment comment nous allons pouvoir rattrapé les 32 heures 30 de cours "ratés" depuis le début de la colère des étudiants contre cette injuste et dégueulasse réforme des retraites...

 

Bon, je ne devrais pas me plaindre... deux jours de vacances en plus... avant quelques semaines de galère (avec rattrapages, contrôles et autres choses amusante...)

 

Maralité : Quant l'appétit va, tout va...

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 13:37

La mobilisation est en baisse à la mi-journée par rapport au 16 octobre, c'est certains... Mais, par voix d'optimisme, je dirais que nous sommes dans les chiffres du 23 septembre et du 2 octobre... 3 millions de personnes dans les rues c'était pas arrivée depuis bien longtemps, surtout après plus d'un mois de grève, avec des salariés qui ont perdu le tiers de leur salaire d'octobre pour ne recevoir que le mépris du gouvernement et les gendarmes mobiles pour casser les "blocages" (blocages qui n'existent pas... Les salariés ne travaillent pas, les usines ne fonctionnent pas, mais ils ne bloquent pas...)

 

Le ministère de l'Intérieur se moque des manifestants et je trouve cela honteux, scandaleux car ils falsifient les chiffres... Non, mais, 198 000 personnes à la mi-journée selon eux... Ouais ??? J'en compte déjà 85 350 en Seine-Maritime. On est le 76. Cela signifie que des départements il y en a un paquet... La dictature commence par cela, et je mets en garde mes concitoyens, en 2012, les chiffres des élections risquent aussi d'être falsifiées, ça c'est déjà vu dans d'autres "démocraties"... Manque de chance, avec les chiffres des syndicats on arrive à environ 420 500... Ils sont loin les 198 000 de la police... 

 

http://www.paris-normandie.fr/media/imagecache/diaporama/tmp_17227.jpg

 

http://www.paris-normandie.fr/media/imagecache/diaporama/tmp_17247.jpg

 

http://www.paris-normandie.fr/media/imagecache/diaporama/tmp_17266.jpg

 

LES CHIFFRES

 

France : 2 millions (contre 3 millions le 2 octobre, 2 millions le 23 septembre et 1,9 le 7 septembre) Peut-être en baisse par rapport au 19 octobre, mais pas depuis le début du mouvement... Conclusion, l'essoufflement annoncé n'existe pas en regard du début du mouvement social depuis la rentrée scolaire...

 

Rouen : 40 000

Le Havre : 40 000

Evreux : 6 000

Dieppe : 4 700

Fécamp : 1 000

Vernon : 400

Pont-Audemer : 300

Bernay : 200

Louviers : 150 (déception du jour)


 


Partager cet article
Repost0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 20:52

xq2ou34j.jpg

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 21:09

Aujourd'hui est un jour historique du fait de la mise en place d'une des réformes les plus régressives votée sous la présidence de Sarkozy... J'ai commencé à écouter la séance vers 18 heure 45. Robert Hue (communiste) défends la cause des jeunes et soutient leur mobilisation. Il m'apprend qu'il y aura deux autres journées de manifestations jeudi 28 octobre (jour de mon anniversaire) et le samedi 6 novembre. Après, un sénateur de droite ose nous parlerde dialogue social alors que c'est la police qui réponds aux manifestants. J'ai aussi entendu dire que le gouvernement aurait prévu le gel des salaires des fonctionnaires sur proposition d'un certain Allègre. Tout cela est prévu au nom de l'austérité. Quelle austérité? Pas celle des caisses de l'Etat (2 000 milliard d'€). Il y a des manques important dans la loi : 1/pas de discussions sur le cas spécifique des DOM 2/les agriculteurs sont abandonnés 3/les jeunes sont brimés 3/les femmes laissées pour compte.

 

Bref, ou y a-t-il de l'humain là-dedans ?

 

Woerth finit par une déclaration de faux-cul, excusez-moi d'être vulgaire, mais il a dit : "L'objectif de la majorité était de ne pas dénaturer le texte". C'est réussit... Le pire dans tout cela est qu'ils croient ce qu'ils disent. C'est honteux ! Seulement, mise à pert manifester - ce qui ne sert pas à grand chose - les citoyens n'ont pas de moyens d'actions. Ils doivent alors voter des grèves avec occupation des usines que l'on a amalgamé avec des blocages...Ce mode de grève est légame, mais les autorités, en jouant sur les mots, s'autorisent - et le "s" apostrophe est d'importance - à envoyer contre les ouvriers les forces de l'ordre, voir l'armée pour débloquer les raffineries.

 

Pourquoi ces actions, si ce n'est parceque les patrons ont peur du peuple ?

 

La droite a déjà pasée en force de nombreuses "réformes" régressives depuis 2007... sur la justice, sur la santé, sur les retraites aujourd'hui. Il y en a eu d'autres et il y en autres... Moralité... en trois ans, la droite de Sarkozy peut se féliciter d'avoir destabiliser un siècle et demi de progrès social... Seul Pétain a été régressive... Triste comparaisons, mais tellement tentante, que, comme lui, des documents officiels à caractères raciste et xénophobe sortent de temps à autres sur la scène médiatique... La différence est que Pétain a été jigée pour ses crimes alors que Sarkozy est encore au pouvoir...

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 19:15

Qu'est-ce que la grève ? Il s'agit d'une cessation du travail pour défendre des revendications professionnelles est un droit reconnu à tout salarié. Elle ne peut justifier ni sanction, ni licenciement. La première de l'histoire est l'oeuvre d'ouvriers sous le règne de Ramsès III. En France, Napoléon III la légalisera peu à peu, puis elle sera interdite par Pétain en 1941, avant d'être autorisée de nouveau cinq ans plus tard, à la libération. La grève avec occupation, qui concerne les universités et les raffineries actuellement, n'est pas illégale en France et l'état outrepasse ses droits en envoyant la police...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : La Crise des Consciences
  • : Ce blog a été créé par un étudiant en histoire et sociologie de l'Université du Havre. Il propose des articles allant du travail universitaire (exposé, compte-rendu...) à l'analyse spontanée de l'actualité... Il est donc à la fois objectif et subjectif, partial et impartial, méritant la plus grande prudence concernant les analyses de l'actualité notamment car elles sont parfois politiquement orientées.
  • Contact

Recherche

Archives